Luc Collès nous a quittés…

Depuis la nuit du 19 au 20 novembre, son doux visage, bienveillant, souriant, ne nous quitte plus. Et les témoignages affluent sur le site de l’ABPF qu’il a si bien accompagnée et conseillée comme administrateur.

Il est parti beaucoup trop tôt, dans notre siècle. Ce n’était pas prévu au programme … au programme des enseignants, au programme … de la vie ! Tant de réfugiés auraient pu profiter de ses cours et des concours qu’il organisait. C’est à nous aujourd’hui de reprendre le flambeau du FLE et de l’interculturalité bien comprise dans un monde qui a tant de mal avec l’intégration.

Merci Luc, de nous avoir montré le chemin du futur.