L’orthographe d’Alain Decaux

Dans le numéro 249 de notre revue de juin 2016, nous vous invitions à vous pencher sur ce texte d’Alain Decaux et d’y repérer les mots ne respectant pas l’orthographe traditionnelle. Voici le « corrigé » de cette dictée.

Rectifier l’orthographe, quel évènement !
Pour parler sans ambigüité, le diner à Sainte-Adresse cher à Prosper Mérimée avec ses célèbres cuisseaux qui changeaient d’allure selon qu’ils étaient de veau ou de chevreuil m’a toujours paru lourd à digérer, surtout par de beaux après-midis d’aout. Désormais, les persifflages sur les incohérences de notre langue seront inutiles : tous les hommes feront preuve d’une égale bonhommie et abandonneront allègrement leurs instincts combattifs : ils ne songeront plus à tyranniser les enfants qui épèlent déjà les mots comme ils pèlent les pommes de terre qu’on leur a laissé acheter. Mais pour éviter les chaussetrappes, ne risquè-je point, en contrepartie, de me placer à contrecourant et de m’exposer indument aux lazzis tel un vanupied grelotant, un traine-savate complètement soul ou un mariole marchant à clochepied avec son pantalon tirebouchonné ?

Refusant à la fois le traintrain et les mélimélos , les aprioris comme les statuquos , je souscris aux désidératas de ceux qui veulent distinguer les jeunes gens surs et murs et les jeûnes religieux, mais sans sursoir davantage, je regrette gaiment les tocades des contremaitres et les trémolos des maitresses déchainées par la disparition de leur accent circonflexe.

Je me suis souvent interpelé : pensez-vous que les auteurs de cette nouvelle règlementation doivent être absouts ? Le tréfonds de cette affaire est simple : l’orthographe n’est pas la langue, elle ne fait que l’habiller. Les gouts changent, alors pourquoi pas le vêtement ? Avec son costume allégé, la dentelière d’aujourd’hui a-t-elle perdu de ses appâts ?
Alain Decaux

Alors, qu’en pensez-vous ?
Pas moins de 43 mots étaient écrits en orthographe nouvelle, modernisée dans ce texte du grand académicien disparu ! Quel est votre résultat ?
Henry Landroit.