Alain Dantinne : « Petit manuel de survie en zone tempérée »

numeriserLes nouveaux aphorismes d’Alain Dantinne viennent de paraître aux éditions “Voix d’encre” à Montélimar dans une nouvelle collection (Humour/toujours). L’éditeur y rassemble quelques textes anciens (Mark Twain, Jules Renard, Ambrose Bierce, Alfred Jarry, Oscar Wilde, Érik Satie, Voltaire, etc.) avec d’autres, contemporains, d’Éric Chevillard, Pierre Jourde, Alain Blanc, Jean-Pierre Gandebeuf.

En Belgique, terre de surréalisme, Alain Dantinne est l’enfant que Mariën aurait fait dans le dos de Scutenaire sous l’œil bienveillant de Chavée dans un boxon mal famé de Molenbeek.

Dans ce monde qui marche de plus en plus sur la tête, il était temps qu’un écrivain, poète de surcroît, nous remette les pieds dans le droit chemin, celui de l’absurde. Philosophe du dimanche, il nous conseille sur le bon usage de Dieu, de l’âme et du monde et nous guide dans les méandres de l’Art, de la névrose ou de la politique. Vous apprendrez qu’il a toujours bouffé du curé, même le vendredi ou qu’à force de vénérer, on chope des vénériennes. Vous vous méfierez dorénavant des SDF, ils ont des noms à coucher dehors.
Les dessins de Daniel Casanave viennent ponctuer quelques saillies de l’imprécateur, avec même un petit clin d’œil complice à son ami Cabu.

Écrire avec les Voyelles de Rimbaud. Pour les consonnes, je n’ai trouvé personne.
Hier je bouffais de la vache enragée, aujourd’hui, je suis végétarien.
Par souci d’œcuménisme, le Saint-Siège a fait installer des toilettes turques au Vatican.