1. Liège, Cité ardente

« La cité ardente » : c’est ainsi qu’un roman de chevalerie célèbre désignait Liège, il y a plus d’un siècle. L’expression parut si pertinente qu’aujourd’hui encore elle s’impose tout naturellement à qui veut évoquer cette ville millénaire.

Ce surnom, Liège le méritait assurément. D’abord parce qu’elle fut au XIXe siècle l’épicentre de la révolution industrielle sur le continent européen : les feux des forges et des hauts fourneaux ont marqué durablement le paysage qui l’environne. Mais elle le méritait aussi et surtout par le caractère de ses habitants : assoiffés de liberté, têtus et frondeurs, fiers de leurs traditions, ils sont aussi accueillants et chaleureux, toujours prêts à participer aux évènements festifs et culturels qui jalonnent chaque année.

Ville francophone la plus septentrionale du monde, Liège se trouve au carrefour de plusieurs univers culturels : la Flandre et les Pays-Bas sont à quelques minutes de route et elle entretient avec l’Allemagne, sa proche voisine, des liens indéfectibles : ne fut-elle pas, mille ans durant, la capitale d’une principauté indépendante relevant du Saint Empire ? Mais la francophilie y est une tradition : les révolutionnaires liégeois de 1789 votèrent le rattachement de leur pays à la République, et de nos jours le 14 juillet y est même fêté avec plus de passion que la fête nationale belge. Raison pour laquelle il a été décidé de proposer symboliquement les dates du 14 juillet, fête nationale française, et celle du 21 juillet, fête nationale belge, comme début et fin du Congrès de la PIPF.

Riche de son passé prestigieux ? dont elle garde de nombreuses traces patrimoniales, architecturales et ar?s?ques ?, Liège a su rester jeune. Une jeunesse que lui garantissent les dizaines de milliers d’étudiants qu’elle accueille. Vouée à l’enseignement et à la formation, elle reste en effet fidèle à ses premiers développements des Xe et XIe siècles, moment où elle mérita un autre surnom : celui d’Athènes du nord.

Son rayonnement et son ouverture, Liège les traduit de nos jours de multiples façons. Humainement, elle le fait par sa multiculturalité exubérante. Économiquement, elle l’exprime par son redéploiement, qui a par exemple fait d’elle le premier centre logistique d’Europe occidentale. Culturellement, elle manifeste une créativité d’une intensité surprenante, faisant ainsi figure de capitale du cinéma en Belgique. Fière de son passé et confiante dans son avenir, Liège continue à cultiver un art de vivre ? et de manger ? où la simplicité et l’hospitalité sont des valeurs sures. Le désir qu’elle a d’accueillir en 2016 celles et ceux qui sont les plus ardents ambassadeurs de la langue et de la culture françaises confirme ces valeurs, en même temps que sa fidélité de toujours à la Francophonie.

ATOUTS DE LA VILLE DE LIÈGE

Liège est une grande ville à taille humaine : comptant 200 000 habitants, elle est le centre d’une agglomération d’environ 650 000 âmes — ce qui en fait la troisième de Belgique — et le chef-lieu d’une province qui compte un peu plus d’un million de citoyens. Elle a une riche tradition multiculturelle : ses habitants relèvent de plus de 150 nationalités.

Cette cité francophone, capitale économique de la Wallonie, est aussi une métropole transfrontalière, étendant son influence aux Pays-Bas et en Allemagne. Elle fait partie de la mégalopole européenne qui s’étend de la Manche à la Ruhr, zone la plus dense et la plus riche du continent. Elle est à proximité immédiate des grandes villes européennes : Paris, Londres, Amsterdam, Cologne sont à portée de main.

Premier centre logistique d’Europe, Liège est d’un accès aisé, au cœur d’un maillage autoroutier serré et du premier Réseau à Grande Vitesse européen achevé, dont le clou est sa nouvelle gare, dessinée par Santiago Calatrava. La ville est à proximité des aéroports de Bruxelles, Charleroi et… Liège.

Centre culturel prestigieux depuis plus d’un millénaire, la Cité ardente est vouée à l’enseignement et à la formation : près de 100 000 jeunes y poursuivent leurs études. Elle possède une université riche de 12 Facultés, qui est une des destinations les plus prisées des chercheurs européens en formation, un réseau dense d’enseignement général, un enseignement technique et professionnel proposant un ample choix de formations ainsi qu’un Conservatoire de réputation mondiale.


Centre touristique réputé, elle a une tradition d’accueil et de chaleur humaine célébrée par tous ses visiteurs. Son quartier hyper-central connu sous le nom de « Carré » est sans doute le seul en Belgique à vivre toute la nuit. Telle est la ville qui est aussi candidate à l’organisation d’une Exposition internationale en 2017.

Par le passé, Liège a déjà été choisie comme siège de congrès par plusieurs associations de professeurs de français : par le Conseil International d’Études Francophones en 2004, l’Association allemande des professeurs de français ou, tout récemment encore — en 2008 —, par l’American Association of Teachers of French.

Le Congrès mondial de la FIPF ne s’est plus déroulé en Europe depuis celui de Paris, en l’an 2000. Le cœur du continent est prêt à l’accueillir à nouveau.

continuer la lecture >>>