La réussite du Tronc commun nécessite de questionner l’évaluation

La prochaine « rencontre pour faire apprendre » sera, comme toujours, ouverte à tous et gratuite. Elle aura lieu à l’ULB, le samedi 13 octobre 2018, de 9 h 30 à 12 h 15, dans l’auditoire UB5.230 (campus du Solbosch, bâtiment U, porte B, niveau 5).  Il n’est pas nécessaire de s’inscrire, sauf pour les groupes de plus de dix personnes.

Le thème de ce samedi 13 octobre est « La réussite du Tronc commun nécessite de questionner l’évaluation » : un débat introduit par Anne CHEVALIER, didacticienne et formatrice en mathématiques, et par Nicole WAUTERS, ancienne inspectrice primaire spécialisée dans le développement de la langue de scolarisation, toutes deux militantes CGé.

L’objectif du Tronc commun tel que conçu dans le cadre du « Pacte pour un enseignement d’excellence » est de faire réussir tous les élèves de 6 à 15 ans à travers la mise en place d’un apprentissage continu et cohérent. Dans une telle perspective, l’évaluation pourra-t-elle encore se limiter à ce qu’elle est majoritairement dans les écoles aujourd’hui, à savoir le contrôle des acquis des élèves en fonction d’une norme à atteindre ? Pour répondre aux besoins diversifiés des élèves, pour s’assurer que chacun puisse atteindre les objectifs fixés, le rôle de l’évaluation doit être plus que jamais questionné. Comment faire de l’évaluation un moyen pour lire les besoins des élèves et réguler ainsi les dispositifs d’apprentissage ? Comment transformer l’évaluation pour en faire un outil de dialogue entre l’enseignant et l’apprenant en informant ce dernier sur ses avancées dans les apprentissages ainsi que sur la nature des difficultés rencontrées ? L’évaluation devient plus que jamais le pivot central d’une scolarité vouée à la réussite de tous.