No et moi – adaptation (cinéma) et analyse (roman)

Maud Duthoit, étudiante en langues et littératures françaises et romanes (UCL), présente sa préparation d’une séquence didactique sur l’adaptation cinématographique. Cette séquence de dix heures est destinée à une 6e technique de qualification.
Le professeur trouvera le dossier d’accompagnement pédagogique du film, rédigé par Jean-Louis Derenne, sur le site internet suivant : 
curiosphere.tv/PUTIL/PUTIL24777/NO-ET-MOI_dossierpedagogiquedufilmCe dossier a servi de base à l’élaboration de cette séquence.

No et moi de Delphine de Vigan :
adaptation cinématographique et analyse du roman

 Fiche 3 (D3 – TQ) : « Dans une situation-problème significative, construire un ou plusieurs réseaux de signification pour répondre à des questions suscitées par la lecture d’un texte (texte littéraire ou fiction cinématographique), porter une appréciation personnelle en utilisant des critères diversifiés et faire part de sa lecture par divers moyens d’expression » (Programme édité à l’attention des 2e et 3e degrés (technique de qualification) par la FESeC (2002).)

Structure générale de la séquence

Contextualisation – pratiquer (2 h)

Pour commencer ma séquence, je vais leur lire le premier chapitre du livre Le parfum de Patrick Süskind et ensuite je vais leur montrer la partie correspondante dans le film.
Les élèves commenteront ensemble les différences entre les deux œuvres. Je noterai au tableau les éléments mis en évidence par les élèves et essayerai de leur faire voir les aspects qu’ils n’auront éventuellement pas vus.
Nous parlerons ensuite de leur vision de l’adaptation cinématographique, ce qu’ils en pensent, partant ainsi de leurs connaissances ou croyances préalables.

Décontextualisation – analyser (6 h)

Je vais leur donner les éléments théoriques de l’adaptation cinématographique : gestion du temps, la musique, le traitement des personnages, etc
Dans un deuxième temps, nous nous pencherons sur un aspect plus réflexif de l’adaptation : quelle différence avec l’œuvre littéraire ? Comment adapter sans trahir ? Peut-on réellement trahir ?
Nous essayerons de mettre en avant l’art cinématographique comme art à part entière (les élèves auront peut-être des préjugés sur le cinéma, considéré par certains comme « inférieur » à la littérature). (2 h)
Évaluation formative : réflexion par écrit en 200 mots sur l’adaptation, à rendre pour le cours prochain : « Quelle est ma vision de l’adaptation ? ».
Ensuite, nous nous pencherons sur le livre No et moi de Delphine de Vigan. Nous allons ensemble analyser le livre, que les élèves auront lu au préalable. En effet, nous mettrons en avant les aspects spécifiques de la temporalité, de la gestion de l’espace, de la construction des personnages et de la narration. (2 h)
Si cela n’a pas encore été fait, nous visionnerons l’adaptation cinématographique du livre No et moi avec les élèves (compter dans ce cas 2 h de plus). Quels sont les principes essentiels qui ont conduit l’adaptation : condensations, transformations, ajouts, suppressions, etc. ? Nous essayerons donc de mettre en exergue les éléments de l’adaptation étudiés en cours à l’aide d’extraits choisis au préalable. (2 h)

Recontextualisation – réinvestir (2 h)

Les élèves devront produire en évaluation certificative un écrit d’une page sur un aspect de l’adaptation en prenant exemple sur le livre No et moi. Ils auront une heure pour écrire un texte construit et pourront s’aider du livre et d’un correcteur orthographique. Ils devront tenter de mettre en avant des éléments théoriques de l’adaptation, ainsi qu’une réflexion personnelle sur le procédé.

 L’adaptation cinématographique (Document pour le professeur)

  1. Présentation du livre Le parfum, histoire d’un meurtrier de PatrickSüskind. Livre écrit à la base en allemand (possibilité de légers changements dans le texte) ; roman paru en 1985.
    Présentation du film : Das Parfum : Die Geschichte eines Mörders est un filmallemand de TomTykwer, sorti en 2006.
  2. Lecture du premier chapitre : 3 pages (12 min.), distribuer à chacun le texte après la lecture
  3. Extrait du film Le parfum (8 min.)
    Éléments à mettre en évidence : Les élèves prennent une feuille de brouillon et notent les différences repérées (temps, narration, personnage, images…). Quelles différences observe-t-on entre les deux œuvres ? Quels sont les principes essentiels qui ont conduit l’adaptation : condensations, transformations, ajouts, suppressions, etc. ? (3 min.)
    Mise en commun :
    • Rôle de la musique ;
    • Anticipation : commence par l’exécution (mais le sous-titre du livre, histoire d’un meurtrier, annonce ce qui va se dérouler dans le livre) ;
    • Narrateur : phrases presque identiques que dans le livre (voix off) ;
    • Descriptions des odeurs remplacées par les images : puissance des images ;
    • Le personnage de Madame Gaillard n’arrive que dans le chapitre 4 du livre (dans le film on l’emmène directement chez Madame Gaillard).
  4. Discussion sur leur vision de l’adaptation cinématographique
    Pendant à nouveau 3 minutes, chaque élève met par écrit (au brouillon) les aspects, selon lui, positifs ou négatifs de l’adaptation, s’il préfère lire d’abord le livre ou regarder le film, quelles œuvres adaptées il connait (Harry PotterTwilightEragon…). Ensuite mise en commun.
  5. Lectures de définitions d’une adaptation cinématographique (si on a encore le temps)
    Adaptation :
    « Transformation d’une œuvre, ou transposition d’un domaine artistique à un autre d’une œuvre en en conservant la trame narrative » (L’internaute, Encyclopédie <http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/adaptation/ >, page web consultée le 2 novembre 2011.)
    « L’adaptation cinématographique d’une œuvre littéraire nous fait passer d’un point de vue interprétatif à un autre, et aboutit à une sorte de transcodage de l’écriture littéraire » (Visy (Gilles), Le Colonel Chabert au cinéma, Éditions Publibook.)

Évaluation sur l’adaptation cinématographique
Production écrite

Compétences évaluées

Dans une situation-problème significative, observer un document audio/scripto/visuel, analyser les effets produits par l’action des langages utilisés et faire part de sa « lecture » par divers moyens d’expression.
Dans une situation-problème significative, construire un ou plusieurs réseaux de signification pour répondre à des questions suscitées par la lecture d’un texte (texte littéraire et fiction cinématographique), porter une appréciation personnelle en utilisant des critères diversifiés et faire part de sa lecture par divers moyens d’expression.
L’élève fait part d’une interprétation enrichie qui livre une appréciation élaborée à travers un ou plusieurs mode(s) d’expression (ici l’expression écrite).

Consignes

Rédigez un texte suivi comprenant deux parties. Dans la première, vous développerez un détail de l’adaptation de No et moi (un élément différent ou semblable entre le livre et le film) en le commentant grâce aux données théoriques étudiées lors du cours. En quelque sorte, vous illustrerez par ce détail le principe de l’adaptation et expliquerez votre choix.
La deuxième partie du texte comportera une réflexion subjective de votre vision de l’adaptation. Pour rédiger cette deuxième partie, vous vous baserez sur votre première production écrite : « Quelle est ma vision de l’adaptation ? ».  Cette deuxième partie doit refléter une certaine maturité de réflexion et une prise de distance.
Vous devrez coordonner les deux parties du texte ainsi qu’introduire et conclure votre propos. Longueur du texte : entre 1 page ½ et deux pages (une feuille recto-verso max.)

Lors de l’évaluation certificative, vous pouvez vous munir :

  • – d’un correcteur orthographique (Mémento par exemple) ;
  • – de votre production écrite « Quelle est ma vision de l’adaptation ? » ;
  • – du livre No et moi ;
  • – des critères de cotation.

Maud Duthoit

Critères de cotation
Gestion des paragraphes – structuration /3
Orthographe – Ponctuation /5
Richesse et pertinence du lexique employé /5
Réflexion
Profondeur de la réflexion /5
Exploitation du détail choisi pour illustrer l’adaptation /5
développement textuel logique et compréhensible /5
Réinvestir la théorie et votre première production

  • Utilisation d’éléments théoriques sur l’adaptation
  • Montrer votre maitrise de la matière théorique en l’illustrant par des exemples
/5
Utilisation de votre première production /4
Respect des consignes /3
Total /40

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *