Présentation de la candidature

À DURBAN, devant le Conseil d’Administration de la FIPF, le 22 JUILLET, à 14 heures (pas de décalage horaire avec la Belgique !), notre Présidente, Jean-Marie Klinkenberg, président du Comité de candidature, les représentants de l’Université, de la Ville et de la Province de Liège défendront la CANDIDATURE DE LIÈGE pour l’organisation du CONGRÈS MONDIAL 2016.

D’un échange informel avant le départ, quelques idées dont nous fait part Christiane Buisseret, en tant que Présidente de l’Abpf :

« Les Guillemins », gare TGV

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À LIÈGE !

Entourée d’aéroports internationaux, allemands, néerlandais, français et belges, Liège est une ville que l’on rejoint sans problème. Et offre toute l’infrastructure nécessaire : ainsi, le tour de France a pu dès le 30 juin 2012, y pourvoir à l’hébergement et à la logistique, prenant en charge l’intendance pour 4500 personnes ! On prendra contact, s’il le faut, avec les organisateurs du Tour ;-))

LIÈGE, VILLE DE LITTÉRATURE

Liègea toujours assuré la Promotion des Lettres : que ce soit par son (trop ?) célèbre Simenon traduit dans le monde entier, dans toutes les langues, et intégré dans la belle collection de la Pléiade ou que ce soit par sa magnifique biennale de la Poésie qui tombera précisément en 2016. Des noms célèbres : Jacques Izoard, Eugène Savitzkaya , Joseph Orban, Karel Logist, et tant d’autres… Ils seront invités n’en doutons pas. La littérature belge d’expression française  est rayonnante.

« Pierreuse », une rue ancienne

Mais Liège rayonne aussi par sa nature, son architecture, son histoire…

QUE VIVE L’ABPF à LIÈGE

Depuis qu’il est question de LA candidature, les choses bougent. Les professeurs marquent leur intérêt en consultant notre site (www.abpf.be), en lisant «  Le Français dans le Mille », notre revue rebaptisée… dont le numéro sur la Dyslexie connait un réel succès et qui clôturera l’année avec un autre numéro au thème très actuel : « le Français et les Sciences ». Que ce soit au Forum mondial de la Langue française à Québec, à l’Assemblée internationale des Parlementaires francophones qui vient de se tenir à Bruxelles les 11 et 12 juillet : ce sujet est brulant, enfin.

EN GUISE DE CONCLUSION

Pourquoi l’ABPF veut-elle à LIÈGE le XIVe Congrès mondial de la FIPF ?

La ville, vue des coteaux de la Citadelle

 

L’idée de voir arriver à Liège un millier de professeurs de français du monde entier est tellement excitante ! Rendre la langue française DÉSIRABLE, ACCESSIBLE au plus grand nombre. C’est la plus belle façon de lui dire TOUT l’AMOUR QUE NOUS AVONS POUR ELLE. Nous devons la protéger, la prêter et la partager. Insupportable qu’elle soit en danger. C’est pour cela que nous sommes tous ici. Pour y réfléchir et y travailler… Et Liège sera un prochain rendez-vous !

(Propos recueillis avant le départ pour Durban.)