Daniel Soil : « En tout ! »

En 2014; parution de « En tout » »aux éditions MEO

img2Beaucoup de romanciers auraient sans doute pris soin d’éviter le sujet dans leur texte : terrain trop miné ! Le contentieux entre Palestiniens et Israéliens est bien trop lourd et prompt à susciter contre soi l’animosité d’un des deux camps, quand ce ne sont pas les deux, pour tenter de le titiller…

Un roman incisif, qui rappellera nombre de « faits d’armes » aux anciens combattants post-soixante-huitards et fera découvrir aux nouvelles générations que leur droit à la parole fut le fruit de risques, de luttes et d’hésitations.

presseCommentaires extraits de l’article de Raouf SEDDIK dans

« En tout ! », le sixième roman de Daniel Soil est disponible en librairie et sur http://www.meo-edition.eu/en-tout.html (frais de port offerts pour envoi dans le monde entier).

Daniel Soil est né à Bruxelles. Après des études universitaires, il enseigne pendant une douzaine d’années, puis est responsable d’associations de jeunesse. Il œuvre ensuite à la promotion des créateurs belges francophones, au Québec, en Afrique, en Europe centrale et en Europe du Sud. Il est aujourd’hui Délégué de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Belgique francophone) à Tunis. Il a publié quatre romans, dont « Vent faste », Prix Jean Muno 2001.

Publications antérieures

En 2000 est paru VENT FASTE, au Castor Astral. «  C’est cent ans d’histoire politique européenne. C’est aussi – surtout ? – une saga familiale au charme envoûtant. »

En 2005, COMME SI SEULE UNE MUSIQUE, chez Luce Wilquin.  « L’auteur convie à sa table Monteverdi, dont l’Orfeo est revisité par un joueur de oûd arabo-andalou. Comme si seule une musique pouvait restituer la cruauté des amours, l’audace des hasards. »

En 2007, SANS DOUTE  chez Luce Wilquin. «  Est-ce vraiment une chance d’avoir des parents révolutionnaires ? Savoir son père en prison, loin dans le Sud, et marcher seul, telle est la vie du jeune Driss. »

En 2008 est paru aux Editions Okad (Rabat) BILA RAIB, la traduction en arabe de SANS DOUTE. «  Toute une histoire, celle d’une génération qui a lutté, les armes à la main, pour la démocratie au Maroc. »

En 2009, INELUCTABLE aux Editions de l’Atelier in8 (Serres-Morlaàs, France) « Aujourd’hui Tommy est mort et je sais enfin pourquoi il voulait tant que je lise André Gide. Il ne me quittera plus. »

En 2010, CAP BEDOUZZA aux Editions Jean-Pierre Huguet (St Julien-Molin-Molette, France). Une élégie illustrée d’un frontispice de Lassaâd Metoui.